CHAMAE est un engrais, un ENGRAIS DE CONTINUATION qui vise à remplacer des modèles d’engrais complexes, où sont utilisés de multiples produits, dont l’usage est parfois même contradictoire ; pour un modèle plus simple, où CHAMAE comme engrais de continuation, plus d’autres en petit volume : matière organique, un peu de calcium, potassium, supplément ferrique, etc.

CHAMAE n'est pas qu’un engrais de plus et il n’a pas de concurrent, car il est basé sur le modèle THÉORIE DE LA FERTILISATION NATURELLE. Cette théorie nous dit que tant d’unités nutritionnelles UF ne sont pas nécessaires, que les cultures peuvent être faites avec beaucoup moins, tant que les nutriments sont sous la meilleure forme biodisponible et réduisent le stress et le gaspillage d’énergie que la plante a dans les processus métaboliques.

De même, le modèle nutritionnel proposé favorise le meilleur fonctionnement du métabolisme secondaire, avec tous les bénéfices que cela comporte.

Plus grande résistance aux ravageurs et aux maladies, plus grande résistance au stress hydrique, plus grande résistance au stress hydrique ; augmentation de la production d’antioxydants dans les plantes et les fruits et donc une meilleure post-récolte, différence parfois étonnante. Exacerbation de la fonction végétale ; c’est-à-dire des oranges avec plus de vitamine C, du brocoli avec plus de calcium, etc.

Tout ce qui a été raconté jusqu’à présent pourrait ressembler à un texte marketing, mais ce n’est pas le cas ; Tout ce qui est raconté est correct comme vous pouvez le vérifier par les études scientifiques menées par les meilleurs et les plus réputés Centres de recherche, par les expériences racontées dans les études, les fiches d’expérience et les vidéos que vous pouvez trouver dans les différentes sections : CHAMAE MONDE, ENQUÊTE, FICHES D’EXPÉRIENCE ET VIDÉOS. ÉTUDES SCIENTIFIQUES ET TÉMOIGNAGES RÉELS AVEC UN VISAGE ET DES YEUX. IRRÉFUTABLE !

En plus des dossiers correspondants, CHAMAE possède jusqu’à 5 certifications de produits biologiques.

Des liens pour télécharger des documents sur des points spécifiques de CHAMAE sont disponibles en bas de cette page, mais avant cela, nous passons en revue quelques vecteurs de base pour comprendre ce qu’est CHAMAE et comment cela fonctionne.

1. Effet du pH de la Terre sur la diffusion et l'assimilation de l'azote.

Comme il s’agit d’un produit d’origine naturelle, il NE S'APPLIQUE PAS, ou en d’autres termes, les considérations de l’effet du pH dans le sol qui sont prises en considération avec les engrais chimiques ne doivent pas être prises en compte, car le mécanisme d’action est TOTALEMENT différent.

Le principal problème des sols très acides ou très alcalins est la faible disponibilité de certains nutriments. L’application de CHAMAE au sol contribue à la libération de ces nutriments pour la plante puisqu’elle contribue au développement de l’activité microbienne du sol.

Les sols trop acides sont dus, entre autres, à un excès d’engrais azotés et à l’extraction de nutriments. L’utilisation de CHAMAE contribue à équilibrer le sol puisque l’azote qu’il incorpore est minime.

D’un point de vue pH, la faible acidité du CHAMAE est bénéfique aussi bien dans les sols acides qu’alcalins. Dans le premier, il augmente la capacité tampon et dans le second, il contribue à une légère rectification du pH grâce aux acides organiques et à la matière organique qu’il incorpore.

chamae-razones-02

2. Effet de serre, avantages du produit.

La production et donc le consommateur de cet engrais COLLABORENT ACTIVEMENT POUR RÉDUIRE LES GAZ À EFFET DE SERRE.

Étant donné que l’engrais est produit avec des résidus agricoles qui se dégraderaient autrement produisant du dioxyde de carbone : CO₂ ; Méthane : CH4 ; Oxyde d’azote : N₂O

Le résultat approximatif est que pour chaque litre d’engrais, il y a une réduction des émissions d’environ 4 kilos de CO₂.

À cette valeur s’ajoute l’empreinte carbone qui est émise lors de la production de l’engrais chimique auquel il est remplacé.

3. Différence entre le niveau d'azote entre un engrais chimique ou minéral et CHAMAE.

L’azote apporté par CHAMAE est sous des formes maximales biodisponibles en très petites quantités, mais donc beaucoup plus efficace et est également remplacé par d’autres nutriments qui remplacent l’azote des formes plus basiques de précurseurs d’acides aminés et autres bio activateurs naturels.

Il faut également tenir compte du fait que la réactivation du biote du sol signifie une augmentation de la fixation de l’azote, qui dans la fertilisation chimique est inhibée.

UNE PERFORMANCE ÉGALE OU PLUS ÉLEVÉE EST OBTENUE en diminuant la dose d’AZOTE qui doit être observée comme valeur de référence et non comme valeur absolue.

4. Quels sont les faits démontrables qui permettent d'affirmer que CHAMAE favorise la régénération du sol ?

La matière organique soluble présente dans CHAMAE favorise le développement d’un écosystème (microorganismes et microfaune) dans l’environnement racinaire de la plante d’une manière similaire à celle produite dans les écosystèmes naturels à sol riche, d’une manière qui favorise la croissance et le développement des plantes espèces basées sur les mécanismes de synergie et de symbiose avec la microfaune et les microorganismes présents dans le sol qui décomposent ladite matière organique et favorisent l’assimilation des nutriments dont la plante a besoin de manière naturelle sans avoir besoin de fournir des produits chimiques.

Pour nous comprendre dans un langage très simple, CHAMAE s’apparente à "un fumier amélioré", dans le sens où il est d’origine naturelle avec de la matière organique, mais celui-ci est soluble et apporte également des bio activateurs dans notre cas d’origine végétale.

Clean soil for cultivation. The potting soil or peat is suitable for gardening and is one of the four natural elements. The land is life for our planet earth. Selective Focus.

5. Principes de base naturels

Le mécanisme d’action de CHAMAE est un PRINCIPE 100 % NATUREL présent dans la nature depuis 130 millions d’années.

Ce sont des principes naturels de base, irrévocables, indiscutables, des mécanismes simples, on parle du naturel, DES MÊMES FAITS QUI GÉNÈRENT L’EXISTENCE DE LA VIE, DES VÉGÉTAUX ET DES ANIMAUX.

REMARQUE :

Des preuves fossiles indiquent que les plantes à fleurs sont apparues et se sont diversifiées de manière générale et rapide au début du Crétacé, entre 130 millions d’années et 90 millions d’années, aidées par la coévolution avec les insectes pollinisateurs.

Les plantes à fleurs et le phytoplancton marin étaient et sont les principaux producteurs de matière organique. Les insectes sociaux sont apparus à peu près en même temps que les plantes à fleurs.

Les engrais organiques ou minéraux conventionnels produisent des engrais qui, bien qu’ils aient un impact positif immédiat, génèrent de multiples conflits et problèmes d’impact environnemental négatif et de croissance arithmétique, avec un modèle qui a été testé et utilisé sur une période de moins de 70 ans.

Soixante-dix ans sont "quelques secondes d’erreur" dans la longue histoire de notre planète avec un impact négatif qui peut durer des générations.

Allons-nous permettre qu’une erreur de quelques secondes dans la chronologie de l’histoire soit subie par des dizaines de générations ?

N’est-ce pas à la cohérence, au bon sens et à la rigueur de suivre le modèle naturel, le plus parfait et qui a une expérience de centaines de millions d’années ?

Le monde agricole s’est déformé et s’est éloigné des modèles naturels efficaces. Au cours des deux cents dernières années, un modèle agricole a été promu, soi-disant basé sur l’efficacité, sans tenir compte des effets secondaires, à court, moyen et long terme, à commencer par la destruction des sols et de leur fertilité due à la grande soldes générés.

 

Un MAUVAIS modèle qui sépare la plante du sol, qui a favorisé l’utilisation aveugle de produits chimiques de synthèse dans le seul but ultime d’augmenter les ventes des monopoles chimiques.

 

La mentalité de ces modèles doit être éloignée et ramenée à la simplicité efficace du naturel.

 

La technologie au service de la nature et non l’inverse.

Questions fréquentes

La CHAMAE peut-elle contribuer aux agents pathogènes ?

NON. Il est soumis à un traitement thermique qui élimine tout microorganisme au niveau des spores, c'est IMPOSSIBLE.

L'utilisation de CHAMAE augmente la résistance des cultures aux ravageurs et aux intempéries, augmente la résistance de la plante en réduisant les autres efforts métaboliques.

La teneur en macronutriments NPK est faible.

L’apport total de nutriments ne doit PAS être pris en compte dans les termes dans lesquels il est observé dans les engrais chimiques, car le mécanisme d’action est différent de celui de ceux-ci. De plus, une unité d’azote organique à 100 % N n’a pas la même valeur, résultat et utilisation, que l’azote minéral ou synthétique.

CHAMAE fournit toutes les substances organiques nécessaires pour réactiver le développement du biote natif du sol qui libérera plus tard tous les nutriments dont la plante a besoin. Un équilibre naturel est atteint dans lequel le sol et la plante forment un système unique dans lequel tous les êtres vivants sont interconnectés au sein de la chaîne alimentaire et l’approvisionnement en nutriments de la plante est garanti.

CHAMAE NOURRIT LA PLANTE ET ACTIVE LES MÉCANISMES NATURELS DE LA PLANTE ET DU SOL.

L'utilisation de CHAMAE déminéralise le sol.

NON. Au contraire, en contribuant au développement du biote natif ou de l’écosystème du sol dans le milieu racinaire, il se produit un enrichissement du sol grâce à l'écosystème en décomposition créé.

Contrairement à ce qui se passe avec les engrais chimiques, après avoir retiré la récolte, le sol est vide de nutriments disponibles, dans le cas de CHAMAE, le sol continue de travailler jusqu'au prochain semis.

Certains macro et/ou micro nutriments sont déséquilibrés, ce n'est pas une composition équilibrée

Le mécanisme d’action de CHAMAE étant différent de celui d’un engrais minéral, il n’est pas nécessaire que les différents éléments soient ajoutés exactement au fur et à mesure que la plante va les assimiler, car ceux-ci sont incorporés dans le sol et ont essentiellement leur fonction principale. Est de s’assurer que les microorganismes du sol peuvent avoir toutes sortes d’éléments nécessaires à leur développement, générant un environnement riche qui aidera à nourrir la plante de manière NATURELLE.

Un engrais "normal" ne prend en compte que les besoins nutritionnels de la plante sur une certaine période.

CHAMAE nourrit la plante et le sol et génère le facteur de correction du sol, il est donc ABSURDE DE COMPARER LES TABLEAUX NUTRITIONNELS QUI NE NUTRITIONNENT QUE LA PLANTE AVEC LES TABLEAUX NUTRITIONNELS DE CHAMAE DONT LA FONCTION EST BEAUCOUP PLUS COMPLEXE et aussi PLUS EFFICACE comme le montrent les résultats.

Il existe un risque d'allélopathies.

NON, AUCUN EN AUCUN CAS.

Les allélopathies causées par des extraits naturels de plantes sont causées par exemple par des alcaloïdes, ceux-ci et bien d’autres qui peuvent influencer sont rejetés et contrôlés, CHAMAE NE CONTIENT PAS DE SUBSTANCES pouvant provoquer des allélopathies.

Comment le traitement thermique de stérilisation est-il effectué pour s'assurer qu'il n'y a aucun agent pathogène, virus, spore, etc. ?

Une fois que vous avez l’engrais, et seulement lorsqu’il est complètement fini... et selon l’usage et la spécialité (domestique ou agricole), un traitement UHT (par exemple pour la maison) est appliqué comme avec du lait conditionné... S’il est destiné à un usage agricole et afin de conserver certaines propriétés, dans une bouilloire de 1 500 litres, il est maintenu à 60, 65, 70 ou aux degrés de température correspondants dans différentes phases de temps, ce qui nécessite de neutraliser tout agent pathogène éventuel, et qu’il s’agisse de virus, bactéries, etc. sans modifier ni perdre les propriétés des ingrédients.

Il est recommandé de lire le document chamae-bbb

C’est ce qu’on fait en deux heures environ...

SANS AUCUNE RÉACTION CHIMIQUE OU SYNTHÉTIQUE AUTRE QUE LE SIMPLE MÉLANGE DE PLANTES ET DE FUMIER EN PHASES ORDONNÉES ET SUCCESSIVES.

CHAMAE est-il un Bio-fertilisant ?

NON. ¿Parce que ?

Notre produit NE COMPREND PAS de microorganismes, mais comprend des "NUTRIMENTS ET BIOACTIVATEURS" pour promouvoir les microorganismes qui sont dans le sol à chaque endroit.

Chaque écosystème local possède ses propres souches de bactéries ; les microorganismes contiennent de minuscules différences qui leur permettent de prospérer à un endroit ou à un autre, et ainsi de suite. Ce qu’on appelle BIOTA. CHAMAE nourrit et stimule les microorganismes du sol.

CHAMAE STIMULE ET ALIMENTE la vie microscopique que possède chaque écosystème... La nature a mis 300 000 ans pour générer des écosystèmes, il n’est pas possible de prétendre modifier la vie microbienne heureusement et sans conséquences.

LE SOL DOIT ÊTRE AMÉLIORÉ ET SOIGNE, EN MODIFIANT LE MOINS POSSIBLE SA RÉALITÉ BIOLOGIQUE, CE QUI EST NATUREL, c’est-à-dire l’écologie.